Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 06:25

Aboubakar takou

Après le communiqué du procureur de la République dans lequel elle présentait ses condoléances à la famille ‘’éplorée’’, et la réaction des syndicalistes qui ne croyaient pas un mot de cette affaire de découverte et d’exhumation du corps de Dangnivo, tout est devenu flou. Néanmoins, le gouvernement a annoncé l’arrivée d’un médecin légiste français pour autopsier le corps. En attendant donc les résultats de cette opération, nous nous sommes dirigés vers une personnalité béninoise qui a double casquette de député et de médecin de formation pour nous expliquer ce qui se passe et l’analyse qu’on peut en faire. C’est le député André Dassoundo, docteur en médecine et homme politique béninois qui plus est élu Fcbe. A la question de savoir ce qu’on peut attendre des interventions du médecin français, le docteur Dassoundo a souhaité et a fait observer que cela ne va pas faire évoluer les choses. Et pour cause selon lui, le fait que cela soit une histoire entre le gouvernement béninois et le médecin français jettera un doute sur le résultat lorsqu’on sait qu’au Bénin, il existe plusieurs dizaines de médecins légistes aussi bien formés que le Français et parfois même plus expérimentés que lui. Dès lors pourquoi recourir coûte au coûte à l’expertise extérieure pour régler une affaire qu’on peut régler ici au Bénin. L’autre volet qui a ahuri le médecin Dassoundo a trait aux circonstances de l’exhumation à Womey d’un corps humain. En effet, en la matière d’exhumation d’un corps dans une affaire judiciaire requiert la présence sine qua none d’un médecin légiste qui suit l’exhumation de A à Z afin de maximiser ses chances d’aboutir à un bon résultat quant à l’identification du corps. Dans le cas de la découverte de Womey, tout a été fait à la va-vite. Ce qui n’est pas de nature à mettre un médecin légiste en confiance. Le plus grave, c’est que le corps exhumé n’a pas été selon le docteur Dassoundo envoyé dans un laboratoire de recherches comme cela se doit. Bien au contraire, le corps a été jeté à la morgue dans un royaume de plusieurs centaines de cadavres. Ce qui ouvre le bal à tous les montages et aux saupoudrages. Car qui sait, dans une morgue où il y a plusieurs macabées, on peut,  à tout moment, glisser n’importe quel corps au médecin légiste français en attendant de lui qu’il confirme qu’il s’agit de Dangnivo. Plus grave, le vrai corps de Dangnivo certainement tué dans des conditions qui n’arrangent pas du tout le régime pourrait bien avoir été, selon André Dassoundo, déposé dans une morgue pour servir à corroborer le scénario du lundi dernier à Womey Akangon. Le docteur Dassoundo parlant des conditions d’exhumation et de transport du corps de Womey a aussi regretté que le b-a-ba en médecine n’a pas été respecté à savoir la codification de ce corps. C’est tout ceci qui fait dire au député Fcbe qu’il s’agit dans l’affaire de l’exhumation, un gros montage qu’on a voulu servir au peuple béninois pour régler définitivement à leur profit la récurrente question de la disparition  du cadre du ministère des finances et de l’économie Urbain Pierre Dangnivo.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !