Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 03:57

Rendre visite aux populations de ces deux localités qui ne font qu’insister depuis plus de deux ans à le voir, c’est l’objectif qui a poussé le président du bureau exécutif du mouvement Mrpp-Assikoto, Adam Dendé Affo, à effectuer le lundi 11 janvier 2011, jour de la fête des religions endogènes, une descente dans la commune de Bantè plus précisément dans l’arrondissement de Lougba et le village d’Alloba. Pour la circonstance, il était accompagné par le Dr Anseque Gomez, avec qui il fait partie des membres fondateurs du parti Mouvement du Développement par la Culture (Mdc) et de l’ambassadeur  Codjo Atchodé.  Une délégation qui, à chaque descente, a été accueillie sous des slogans à la gloire de Boni Yayi par les populations en guise de manifestation de leur joie et de leur reconnaissance.

A Lougba, Affo  Adam et Anseque Gomez, après leur descente du véhicule, se sont rendus chez le roi où ils ont été accueillis en princes et reçus une pluie de bénédictions au palais royal. Après avoir invoqué les mânes des ancêtres, le roi Allognon de Lougba, s’est dit heureux pour cette marque de considération. Il a clairement dit aux populations que Adam Affo qui est de Savalou, est un fils de Lougba (Bantè) parce que  son père est ressortissant de ladite localité. Par la suite, les deux princes se sont rendus au lieu de rencontre aves la population. Et c’est dans une liesse populaire qu’ils ont commencé leurs échanges avec les populations. Au cours de cette rencontre, le président Adam Dendé Affo a profité de cette occasion pour faire un bref bilan  des cinq ans du chef de l’Etat à la tête du pays. Pour Adam Affo, le Dr Boni Yayi mérite d’être réélu en 2011 car il a donné le meilleur de lui même en cinq ans plus qu’aucun président ne l’a fait en si peu de temps. Aussi s’est-il attelé à évoquer les réalisations du chef de l’Etat dans la commune de Bantè avant d’appeler les populations à être vigilantes et surtout à ne pas se laisser berner par des vendeurs d’illusions. C’est pourquoi Anseque Gomez et Adam Affo ont clairement invité les populations à renouveler leur confiance au  chef  de l’Etat en février prochain car il en va du développement du pays tout entier. A Alloba, les mêmes  choses ont été également faites. Cependant, il est à signaler qu’à ce niveau, Adam a promis doté le collège de matériels informatiques afin d’alléger la souffrance de l’administration de ce collège. Cette descente fort bien appréciée a permis de graver à l’encre indélébile Boni Yayi dans le cœur des populations de la commune de Bantè. D’ailleurs, cela n’est que le début d’un long processus avant les présidentielles et législatives prochaines, ont assuré Adam Affo et Anseque Gomez. Si Yayi dispose de 100 personnes de la trempe de ces deux princes, il n’aura pas à faire campagne à la présidentielle du 27 février prochain pour battre ses adversaires.   

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !