Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 07:10

Le dimanche dernier, l’émission hebdomadaire, ‘’Questions d’actualité’’ de la chaîne de télévision Golfe Tv a reçu le ministre de l’énergie Sacca Lafia. Au cours des 90 minutes d’échanges, le ministre dans la peau  de membre de la mouvance présidentielle s’est prononcé substantiellement sur l’investiture du candidat unique de l’Union fait la Nation (Un) Adrien Houngbédji. De ses explications, on retient que le discours programme du candidat de l’Un est hautement démagogique en ce sens que Me Houngbédji a promis poser des actes en faveur du développement sans prendre la peine de dire au peuple comment il compte mobiliser les fonds inhérents aux dépenses annoncées. La promesse de distribuer un ordinateur par étudiant et un milliard par commune a inquiété le « mouvancier ». A ce sujet, il invite le peuple béninois à faire attention à l’Un dont les intentions à leur endroit ne sont pas claires. D’entrée de jeu,Sacca Lafia a estimé que l’investiture du candidat unique de l’Un n’était pas un événement. Il a, par ailleurs, ajouté que la mobilisation qu’a faite l’Un à cette occasion n’a rien d’extraordinaire dans la mesure où avec le 1/3 des fonds déboursés (500.000.000 Fcfa)  par mobiliser du monde, il fera pareil.  Parlant de l’effet que cette cérémonie a eu sur l’ensemble de la majorité présidentielle, le ministre de l’énergie a expliqué que cette investiture ne fait ni froid ni chaud à la mouvance présidentielle. « Elle ne fait peur à personne » a-t-il lancé. Dans sa critique, Sacca Lafia a jeté un regard amer sur le discours d’investiture du candidat de l’Union fait la nation. Il a, en réalité, montré que le discours programme est plat, vulgaire et habituel. Mieux, il estime que le président Houngbédji a triché le discours du président Boni Yayi.  Au nombre des projets volés à en croire Sacca Lafia, il y a les microcrédits aux plus pauvres et la gratuité de l’école. Ensuite, Sacca Lafia a dénoncé la démagogie du discours allégorique du candidat Houngbédji. Pour fermer la page de l’investiture du candidat de l’Union fait la Nation, le ministre Lafia a déclaré ne pas croire en la cohésion et à l’entente au sein de ce regroupement politique de l’opposition « C’est des gens qui se suspectent » a-t-il dit laisser entendre. A travers cette sortie médiatique, Sacca Lafia vient de montrer que loin d’ébranler la mouvance présidentielle, l’investiture et discours programme du candidat unique de l’Union fait la Nation sont des éléments à exploiter  pour briser une fois pour de bon le rêve de ces ténors de l’opposition de prendre un jour possession du pouvoir d’Etat.

Jean kpingla

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !